rejoignez notre tribu !

RÉSERVEZ VOTRE TERRITOIRE
« Les entrepreneurs méritent la meilleure offre bancaire disponible sur le marché et adaptée à leur projet »

VOUS RECHERCHEZ
UN CREDIT PROFESSIONNEL?


inscription newsletter

Vous souhaitez nous suivre : Inscrivez-vous à notre newsletter.

Nos newsletters

Rapport sur le financement de la transmission des TPE et PME

Posté le 19 février 2017


Fabrice Pesin, Président de l’Observatoire du financement des entreprises et Médiateur national du crédit, a présenté le 7 décembre un rapport portant sur le financement de la transmission des TPE et PME lors du troisième comité de pilotage en faveur de la transmission et reprise d’entreprises tenu au Ministère de l’Economie et des Finances.

Un diagnostic clair

Les travaux de l’Observatoire ne font pas apparaître de difficultés générales quant au financement de la reprise, notamment en matière d’accès au crédit bancaire.
A partir du moment où certaines conditions sont remplies, il ne semble pas y avoir de difficulté particulière de financement.

En effet, la réussite d’un plan de financement dépend de la capacité du repreneur à remplir certaines conditions. Or, compte tenu de la diversité des profils des repreneurs et des situations des entreprises avec autant de logiques de financement différentes, cela n’est pas toujours le cas.

Des pistes d’améliorations

L’Observatoire met en avant plusieurs pistes pour améliorer l’accès à l’écosystème du financement de la transmission.

– La préparation et l’accompagnement : éléments clés de la transmission ;
– Mieux faire connaitre l’intégralité des offres de financement ;
– Offrir de meilleures garanties aux prêteurs ;
– Favoriser le renforcement des fonds propres de la société reprise ;
– Former les repreneurs de demain, notamment sur les sujets de financement.


La préparation et l’accompagnement : éléments clés de la transmission

Afin d’assurer sa pleine réussite, la transmission de l’entreprise doit être bien préparée, à la fois par le cédant et le repreneur. Le cédant doit s’assurer du juste prix de son affaire.
Pour éviter un poids trop important de la dette par rapport à la rentabilité de l’entreprise, celui-ci doit être correctement évalué à l’aide d’experts. Pour les repreneurs, un accompagnement (expert-comptable, conseiller spécialisé dans la transmission-reprise…) est également essentiel dans la préparation et le montage du dossier de financement, notamment lorsqu’il comporte plusieurs outils de financement et plusieurs acteurs (co-financeurs, apporteurs de garanties…).

Mieux faire connaitre l’intégralité des offres de financement

Les sources de financement de la transmission se diversifient ; pour autant, le recours à certains types de financement existant reste limité.
Le crédit-vendeur, peu utilisé, peut s’avérer avantageux si examiné suffisamment tôt dans la discussion sur le financement.
La banque qui cautionne le crédit-vendeur peut solliciter une garantie auprès de Bpifrance.
Une meilleure communication auprès des banques à ce sujet pourrait contribuer au développement du crédit-vendeur.

Offrir de meilleures garanties aux prêteurs

En matière de garanties, l’Observatoire préconise d’entamer un travail spécifique sur la prise des actifs de la société cible en garantie de la dette d’acquisition, actuellement interdite.
En outre, les discussions autour du prochain cadre financier pluriannuel européen doivent être bien préparées pour identifier les améliorations à prévoir dans l’accès aux outils de garantie passant par le Fonds Européen d’Investissement.

Favoriser le renforcement des fonds propres de la société reprise

Pour cela, il est important d’améliorer la connaissance des nombreux intervenants potentiels, qui sont souvent spécifiques selon la taille de l’entreprise et qui restent trop peu connus des repreneurs. Les avantages de l’entrée d’un fonds de capital-transmission (y compris sous forme de participation minoritaire) sont à souligner.

Former les repreneurs de demain, notamment sur les sujets de financement

L’Observatoire constate que l’offre de formation en matière de préparation à la reprise est très complète. En revanche, insuffisamment de repreneurs potentiels s’engagent dans ces formations.
Il revient à l’ensemble des acteurs de la transmission d’orienter les repreneurs potentiels vers ces formations.


Téléchargez l’intégralité du rapport…

1,13%!

Taux moyen obtenu sur le 1er trimestre 2018 pour le financement d’un fonds de commerce sur 7 ans

DEMANDE DE FINANCEMENT

Archives newsletters